Surprises -2

C’est le troisième cahier qu’Edma remplit avec sa cousine Sophie, 28 ans à elles deux.
Elles l’ont baptisé « Cahier des médisances ». Tous les événements familiaux sont notés avec un humour pointu, sans souci du ridicule, mais sans méchanceté !

Elle feuillette un des cahiers avec malice..

Page 19

 

 

Des nouvelles de Tonton  Morris. Il est toujours en garde à vue. Il a volé une mobylette de facteur. (Voir article précédent !)

Il a perdu les pédales (si j’ose dire..). Une pétition l’a fait sortir du refuge où il s’était caché (La S.P.A1). Mais la justice est vigilante. Nous lui avons apporté des croquettes au commissariat. Il s’en est léché les moustaches.

Le 20 décembre 2008

1 – Dirigée par le père Jules (voir page 3)

Page 7

 

 

« Tante Roberte ressemble à Voltaire. Dans son grand manteau gris, les cheveux mi-longs permanentés, sa démarche claudicante, de dos j’ai vu Voltaire comme on le voit à Ferney-Voltaire. »

Le rire d’Edma, en cascade, se déclencha quand elle revit la photo de la statue découpée et collée.

Page 11

Cà c’est tonton  Marcel, mon préféré ! Chez le cardiologue, avec tata Louise.

 16 mai 2007.

 

 

Page 3

Le Voyage à PARIS pour

les 30 ans de mariage de Tata Louise et Tonton Marcel.

 

Le premier jour, au restaurant, après le cassoulet, tata avait encore faim.

Alors…

Mais le soir à l’hôtel avec Tonton Marcel, ça ne s’est pas très bien passé.

Tata a réclamé un prêtre pour l’extrême-onction.

Il a fallu appeler le SAMU. Il n’y avait plus de  place à Paris1. Alors on l’a envoyé à Toulouse (peut-être à cause du cassoulet..).

Tonton Marcel, ancien spéléologue, n’a pas été autorisé à l’accompagner dans l’ambulance.

Il est monté sur le toit et s’est couché sur l’ambulance.

 Jules, le  curé, qui venait d’arriver  a dit qu’il ne perdrait pas une seule de ses brebis (on a appris plus tard qu’il avait été hippie au Larzac) et a suivi  à Solex .

 

1-  Il n’y avait pas encore le superviseur de Roselyne !

A l’arrivée Tata allait mieux. Mais Tonton et le curé ont été hospitalisés en hypothermie. Comme il n’y avait pas assez de place, le SAMU  les a rapatrié  à Paris.

Tata, elle est rentrée directement à Roanne avec le Solex du père curé.

 Après tout est rentré dans l’ordre.

Enfin presque, puisque le curé  lui, il a quitté les ordres.

Maintenant il vit à Mably. Il est responsable de la S.P.A.

Il vient toutes les semaines manger un cassoulet à la maison.

On rit bien en écoutant leur aventure.  (Edma)

 

Texte de Maurice Gay.

 (Ces historiettes sont presque imaginaires, mais toutes contiennent des bribes de vérité, caricaturées, que reconnaîtront peut-être les acteurs…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s