Surprises – 5

FausseDERNIEREDERNIEREDERNIERE….(Presque!)

 


 

       Alain Aupchion, a été retrouvé mort ce matin, enseveli sous les décombres de sa villa Château « Jolistoc », proche de Chantilly. Les termites seraient la cause de l’effondrement du plafond de la chambre principale de l’habitation. Alain Aupchion a été retrouvé étouffé sous 14 sacs emplis de stock-options.

       La famille éprouvée connaissait la présence de ce patrimoine, mais ignorait que la tonne et demie de compensations financières accordées par la Banque des Subprimes était stockée au-dessus de la chambre.

La famille envisage de porter plainte contre le livreur de pizzas, africain sans papiers, accusé d’avoir importé accidentellement des termites particulièrement voraces.

       La banque se dit scandalisé par le comportement du livreur et demande sa reconduction à la frontière.

       Le syndicat des livreurs, pour sa part, dénonce le mépris familial et le racisme abject de l’établissement bancaire.

       Les termites n’ont pu être interrogées mais le porte-parole du gouvernement a déclaré que toute la lumière sera faite sur cette affaire.

       Une loi anti-termites devrait être votée avant le mois de Décembre.

       Concernant les stock-options, la banque demande instamment à tous ses dirigeants de faire contrôler les charpentes de leur habitation et de sauvegarder leur patrimoine au sous-sol.

 Dès la nouvelle connue, des syndicalistes ont défilé ce matin à Chantilly et ont distribué les stock-options aux sans-papiers du département en chantant « C’est la lutte termitale ».


Affaire à suivre… Yag.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s