La reconstitution

La reconstitution.

Historique. 

Dans une affaire complexe, un inculpé (Le sieur Albert Tombac) aurait, selon la gendarmerie, parcouru les 49 kilomètres séparant les points A et B en 18 minutes 20 secondes, à une vitesse moyenne de 160 kilomètres/heure, sur de petites routes départementales en traversant 2 villes, 3 villages, 2 hameaux, un passage à niveau, 2 ponts étroits, 4 feux tricolores dont un de chantier, une déviation en terre, 5 ralentisseurs. Ce déplacement aurait été effectué le matin du 19 mai 2007, entre 1 heure 11  et 1 heure 29 minutes 20 secondes, par temps de pluie (crachin, selon la gendarmerie).

Les premiers constats.

Son véhicule est de marque Peugeot 205, 20 ans d’âge, 260000 kms parcourus, pneus dépareillés, et n’a pas de certificat de contrôle technique depuis 10 ans. Un tampon de tissu bouche le réservoir, depuis la perte du bouchon, plusieurs années auparavant (sic, le propriétaire du véhicule). Un seul phare avant est en état de fonctionnement, les essuie-glaces sont inopérants.

L’avocat de l’inculpé réfute la faisabilité technique de ce déplacement et demande une reconstitution.

Les préparatifs de la reconstitution.

Le juge a fait appel à un pilote sportif, Bastien Joeb, qui bien que doutant de la performance est prêt à essayer ce « circuit », mais ne voulant pas prendre le risque de mettre des vies en danger, utilisera son  véhicule  habituel, une 205 également, mais rallye, réglée en usine.

Par ailleurs, dans le but de sécuriser d’une part les habitants, d’autre part les voyageurs éventuels, tout le parcours sera interdit à la circulation, dans les deux sens. Des bottes de paille seront placées aux points chauds. Un éclairage d’appoint sera placé aux points critiques, la chaussée nettoyée deux heures avant le départ de la reconstitution. Ceci afin de préserver l’état du réseau routier. La ligne de chemin de fer, quant à elle, sera fermée temporairement afin de protéger les installations, le personnel naviguant et les passagers.

La compagnie républicaine disposera des contrôleurs tous les cent mètres, le long du parcours, soit 49000/100 = 490 CRS sans compter les intervalles. Prévoir également les cas de RTT, les temps de récupération, les dépassements congés et maladie.  Deux hélicoptères se relaieront sur le parcours et filmeront le déplacement en infrarouge, pour apporter la preuve par devant le tribunal, de la faisabilité du déplacement.

La reconstitution.

Ce jour, 22 juin 2010, par devant nous, maîtres Pierre et Miquelon, huissiers de justice, a eu lieu la reconstitution du parcours de A à B par la gendarmerie de xxxx, prévue au titre de la loi (Feuillet 1245A, modifié en 2007), article 712.

En l’absence de travaux, terminés depuis juillet 2007, des panneaux signalétiques « Attention Travaux » ont été posés sur 3 kms du parcours, à l’endroit précis des dits travaux en mai 2007. Les ponts hors normes, les feux tricolores, les ralentisseurs, disparus lors d’icelle, ont de la même manière été remplacées par des panneaux judicieusement placés. En l’absence de crachin, des vaporisateurs « Sipray » ont été remis à un CRS sur 3 tout au long du parcours dans le but de reproduire les conditions climatiques au plus près.

Monsieur Joeb assisté par son copilote navigateur, a pris le départ à 1 heure 11 depuis le point A, en direction de B. De A jusqu’au point 32 (32km), le retard présumé de monsieur Joeb n’était que de 1 minute 30 secondes, malgré un vent favorable de 2m/s.

C’est à l’intersection de la D861 et du CD 143, en direction de B, que s’est produit l’incident. Le char fleuri de la philharmonie de Saint Pierre, de retour de sa participation à la fête de la musique de Saint Rataplou, déboucha en fanfare, sans tambour ni trompette (si j’ose me permettre !), du CD ci-dessus.

la rencontre

Monsieur Joeb sortait d’un virage à la vitesse de 175 km/h (mesurée par un radar placé là pour la reconstitution),  et avec un sang froid exceptionnel, devant la route barrée par le char et les 37 occupants ébahis, a braqué à gauche, effleurant (c’est le mot juste) le char au passage et franchissant le talus, qui a fait office de tremplin. (Les images prises par hélicoptère permettent de décomposer l’action au ralenti. Nos remerciements à Monsieur le juge XXXX, de sa prévoyance).  A une hauteur estimée de 23 mètres (record du monde, non homologué), Monsieur Joeb a survolé l’étang du Taplou, la ravine de Rata, le centre aéré de Rataplou, la stabulation de Monsieur XXXX , agriculteur, la clôture électrifiée d’icelle avant d’atterrir sur la ligne droite de la D861 en direction de B.

en l-air

La vitesse à l’atterrissage n’étant plus que de 120 km/h, et après les calculs mathématiques de l’institut polytechnique de XXX, une déduction de temps de 2 minutes a été décidée. Elle inclût la diminution forcée de vitesse, le « pretium doloris » infligé au pilote, la bonification au premier, d’après les recommandations de la FIFA.

Monsieur Joeb a terminé l’épreuve, (pardon, la reconstitution) en 18 minutes 32 secondes sous les applaudissements du public, des 490 CRS, des 32 musiciens, des élus (la gauche s’est abstenue), de l’entreprise XXXX, responsable des travaux, du propriétaire de la stabulation libre, de l’éleveur, etc.

Il a déclaré avec une sincérité qui l’honore « Que cette épreuve était la plus difficile de sa carrière, qu’il n’était qu’à 12 secondes du record et qu’il félicitait Albert Tombac pour sa première place. Je souhaite  retrouver sur un autre  circuit ce champion de légende », a-t-il ajouté, se passant autour du cou les 2 couronnes de fleurs des champs arrachées du char fleuri.

Le procès.

L’accusation affirme qu’elle a fait la preuve de la faisabilité du parcours, donc de la  participation de l’inculpé aux faits reprochés de terrorisme (le secret est maintenu quant à ces faits), et en conséquence le tribunal  inflige au sieur Albert TOMBAC une peine incompressible de 10 ans de travaux forcés. Dans sa grande mansuétude, la  cour  renonce aux peines prévues par la loi concernant la vitesse excessive, le mauvais état du véhicule. La justice, une fois encore, a eu raison. « Ce n’est que justice » a ajouté le procureur, véritable courroie de transmission de cette Justice dont nous pouvons être fiers…

Yag, le 23 octobre 2010.

Notes de lecture :

 Technicien de lecture:  Daniel PAIRE dit Pépé

Note de lecture n° MRGNN-1515

Date: 23 oct 2010

Titre : La reconstitution

Genre: nouvelle débridée

Sujet: reconstitution de délit

Lieu: routes de campagne

Personnages:

  • l’accusé Mr Tombac, pauvre gars, dindon de la farce est accusé à tort dans une affaire bien mystérieuse !
  • le champion Joeb, auxiliaire zélé de la justice qui fait tout pour se rendre intéressant
  • 490 CRS pour une fois non affectés aux manifs donc ne tapant pas sur les manifestants (positif)
  • 2 pilotes d’hélico, tous deux as de l’aviation surement, car volant de nuit
  • 2 huissiers pas très en odeur de sainteté, Pierre et Miquelon, complices assermentés de ce déni de justice
  • le conducteur du char fleuri et les 37 musiciens en goguette rescapés, miraculés de l’accident

Impressions de lecture: texte qui fait penser plus à une note technique et à un procès verbal de gendarme qu’à une nouvelle littéraire.

Accumulation loufoque de termes juridiques et de descriptions cocasses tendant à donner une image très critique de la justice hexagonale et d’un régime habile à manier l’arbitraire pour combattre une vague de terrorisme imaginaire. Le style alerte et une description quasi méticuleuse des faits amènent sur le visage du lecteur un petit rictus vite estompé par le sort dramatique réservé à l’accusé.

Témoignages, suite…

1 – J’aime bien l’histoire de ce pauvre Tombac et je dois ajouter que j’ai bien connu les huissiers Pierre et Miquelon. « Iles » étaient venus saisir une vielle « morue » que je croisais souvent vers l’hôtel du Tagazzou où elle œuvrait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s