Le tabac tue dit Georges

Georges

 

 

« Le tabac tue, me disait Georges, c’est pour ça que j’ai arrêté ». Nous étions assis à l’avant de sa vieille Renault 6, au mois de mars sur la D54, entourés  de champs tristes et désertiques qui bordent la route. J’allais rejoindre mon ex et je lui avais demandé de m’y conduire. J’étais encore sous le coup d’une suspension de permis de conduire et Georges, au chômage, m’avait proposé de m’emmener.

« Tu paies l’essence et en plus elle consomme rien ma bagnole, enfin en essence, parce que l’huile c’est une autre paire de manches ! «

C’est un marrant mon pote, on se connait depuis le CM2, alors on sait tout l’un de l’autre, notre vie familiale, les premiers amours, les conneries, le boulot, enfin, celui qu’on avait. J’ai été viré comme entraineur de l’équipe de France du jeu de billes. Notre équipe n’a pu se qualifier au premier tour des sélections. Eliminée pour cause de dopage, tu parles, comme si le Jaja était cancérigène ou anabolisant. J’avais arrosé le départ de mon ex, enfin, avant qu’elle soit mon ex et on avait forcé un peu sur le beaujolais et le calva. Le voisin de chambre de l’hôtel avait appelé les flics à 3 heures du matin. Une bagarre a éclaté avec les forces de l’ordre qui nous ont mis en cellule pour nous protéger, soi-disant du voisin de chambre, irascible et alcoolo repenti.

Georges a fait tous les métiers, réparateur de poupées en porcelaine, allumeur de réverbères, épépineur de framboises, ouais ça existe, éleveur de lamas, sourcier dans le Larzac. La conjoncture économique l’a rattrapé avec  ses boulots improbables du siècle dernier. Il vient d’être viré de son boulot de chaisier au jardin du Luxembourg. Il laissait les SDF dormir sur les chaises rapprochées confortablement. Le directeur fonctionnaire des chaisiers de France, par lettre recommandée, lui a fait part de son licenciement pour faute grave, en soulignant que les sièges de la république n’étaient que provisoires et qu’un cumul des dits sièges était dorénavant répréhensible, au titre de l’article 74 de la loi du 5 avril 2008.

Après deux heures de route, Georges a voulu s’arrêter pour se soulager. Il s’est garé à droite et est parti « faire pleurer Titine, cause prostate » qu’il a dit, dans le chemin bordé de haies de l’autre côté de la route, peinard.  En l’attendant je suis sorti en griller une pour pas l’emmerder dans sa tire.

J’avais presque fini ma clope quand j’ai vu Georges revenir sur la route. Un bahut venait dans l’autre sens et j’ai fait signe à Georges de venir plus vite. Ce con a trainaillé un peu pour déconner et puis pour se racheter, a traversé en courant.  Le chauffeur l’a vu surgir et a paniqué. Il a braqué en direction du fossé opposé, freinant à mort et klaxonnant à 150 décibels.

Le cauchemar a commencé. Le bahut a écrabouillé  la R6, versé dans le fossé, les colis ont giclé et des caisses se sont envolées dans les airs. Georges, qui m’avait presque rejoint,  a reçu une pluie de colis sur la tête et a disparu dans le fossé.  Le tout en quelques secondes d’enfer .Quand j’ai repris mes esprits, j’ai couru vers le fossé ou reposait Georges. Il était enseveli sous  les caisses éventrées. J’ai commencé de le dégager en hurlant. Sur les caisses et les paquets, sa mort était annoncée en caractères noirs imprimés sur fond blanc : « Le Tabac tue ». Un camion de la S.E.I.T.A m’a fait perdre mon copain d’enfance.

La chemise à manches longues me démange. Mes mains serrées dans le dos m’empêchent de me gratter. Les deux messieurs en blanc qui m’accompagnent et poussent mon fauteuil dans les allées ne répondent jamais à ma question « Jojo a t-y eu une prémonition  ou non !». Les deux messieurs hochent la tête. « C’est oui ou non ? », je dis encore.

Yag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s